précédent - accueil - suivant

Chapitre 2. Fenêtres de dialogue

4. Outils prédéfinis

Figure 2.1. Le gestionnaire d'outils prédéfinis (mode actif et mode vérrouillé)

plouik définit chaque brosse de dessin par 3 composantes différentes : sa forme, sa couleur et son motif. L'utilisation de la fenêtre de dialogue "outils prédéfinis" permet à l'utilisateur de sauvegarder ses brosses de façon complète ou partielle.

1. La bureau

La zone de bureau, situé dans la partie supérieure de la fenêtre, est l'endroit où sont affichés les icônes représentant les outils prédéfinis. En cliquant sur un de ces icônes, l'utilisateur active une brosse précédemment sauvegardée.

2. Le menu

La partie inférieure de la fenêtre de dialogue est un menu horizontal (déroulant sur les petites résolutions) proposant les actions suivantes.
Ferme la fenêtre de dialogue. Un appui prolongé sur l'icône fait basculer la fenêtre en mode vérrouillé. Sauvegarde un nouvel outil prédéfini depuis la configuration de la brosse courante (voir note ci-dessous).
Change l'icône de l'outil sélectionné. Cette action entraîne l'ouverture d'une nouvelle fenêtre où un choix d'icônes est proposé à l'utilisateur. Supprime l'outil sélectionné.
Charge un ensemble d'outils prédéfinis. Sauvegarde les outils prédéfinis présent dans la fenêtre de dialogue.
Note
Les trois icônes d'état permettent de choisir quelles composantes de la brosse seront sauvegardées dans l'outil prédéfini nouvellement créé (voir usages classiques)

3. Modes

L'utilisateur peut utiliser la fenêtre de dialogue "outils prédéfinis" selon deux modes : vérrouillé ou actif. Dans le mode vérrouillé, la zone de menu disparaît et tout simple click sur un des icônes ferme automatiquement la fenêtre de dialogue. Ce mode permet de changer d'outil plus rapidement et est parfaitement adapté à une activité de dessin. En contrepartie, il n'est plus possible de gérer ces outils prédéfinis.

Astuce : l'utilisateur peut changer le mode de la fenêtre en utilisant la fenêtre de configuration de l'interface ou en effectuant un appui prolongé de l'icône de validation.

4. Usages classiques

Figure 2.2. Une palette de couleurs comme ensemble d'outils prédéfinis

5. Gestionnaire de brosses

Figure 2.3. Le gestionnaire de brosses (mode natif et mode tampon)

Avec cette fenêtre de dialogue, l'utilisateur peut définir les caractéristiques de la brosse de dessin : taille, opacité, dureté, etc. plouik gère 2 types de brosses : les brosses natives et les brosses 'tampon'. L'utilisateur peut passer d'un mode à l'autre en utilisant l'image d'en-tête de la fenêtre.

1. Mode natif

L'implémentation des brosses natives reposent sur les fonctionnalités internes du système Android. Ce mode de fonctionnement rend les tracés à la fois fluides et précis mais, l'opacité et la taille ne pouvant varier en cours de route, aucune dynamique de brosses n'est possible.

Chaque icône représentent un paramètre (plouik n'utilise aucun texte) que la barre (ou les barres) de réglage permet(tent) de modifier.

La taille : de 0 à 200 pixels. L'icône est un bouton d'état qui permet de changer l'intervalle de la barre de réglage passant de [0,200] à [0,20]. L'opacité permet de passer d'une brosse totalement transparente à opaque.
La dureté définit la netteté du contour de la brosse. Le barbouillage est la capacité de la brosse à capter la couleur de l'image à l'endroit du tracé. La première barre définit la puissance du barbouillage (0 pour un tracé normal sans captage, 100 simule un estompage au doigt). La seconde barre définit la persistance de la couleur captée.
Le mode définit le mode de dessin (voir ci-dessous). La forme permet de choisir la forme de la brosse.

2. Mode tampon

Avec ce mode, plouik réalise les tracés, non plus grâce aux fonctions proposées par le système, mais en copiant un certain nombre de fois, une même forme le long du chemin. Cette méthode est moins 'propre' que la précédente (et moins fluide également) mais autorise les dynamiques de brosses.

La taille où 4 nouvelles barres de réglages font leur apparition permettant de gérer la sensibilité à la pression et à la vitesse du tracé, les fondus entrant et sortant. L'opacité où 4 nouvelles barres de réglages font leur apparition permettant de gérer la sensibilité à la pression et à la vitesse du tracé, les fondus entrant et sortant.
Le barbouillage est la capacité de la brosse à capter la couleur de l'image à l'endroit du tracé. La première barre définit la puissance du barbouillage (0 pour un tracé normal sans captage, 100 simule un estompage au doigt). La seconde barre définit la persistance de la couleur captée.
Le mode définit le mode de dessin (voir ci-dessous). La forme permet de choisir la forme de la brosse.
Note
plouik propose 4 modes de dessin.
Le mode 'normal' est le mode par défaut.
Le mode 'assombrir' permet de simuler le dessin ou la peinture à l'eau (comme les feutres de couleur par exemple).
Le mode 'écran' est utile pour éclairer les zones sombres de l'image.
LA GOMME EST ICI
Note
En utilisant le barbouillage, un icône d'avertissement apparaît. A partir de ce moment, il n'est plus possible de faire demi-tour (ou même de zigzaguer) pendant un tracé. Si la puissance de barbouillage revient à 0, la restriction disparaît.